Pages Menu
TwitterFacebook
Loading Quotes...
Categories Menu

Publié par le Août 12, 2015 |

5 bonnes raisons de manger de la pastèque AVEC ses graines !

5 bonnes raisons de manger de la pastèque AVEC ses graines !

 

C’est l’été, la saison de la pastèque. Voici 5 bonnes raisons d’en manger AVEC leurs graines. 

 

Raison # 1 :  la pastèque est un fruit-légume très hydratant !

Raison 1_

 

Composé à 92% d’eau, la pastèque est un fruit-légume très hydratant.

Ces propriétés en font un dessert très intéressant l’été, en particulier chez les personnes âgées qui représentent une population à fort risque de déshydratation à ce moment-là de l’année (18).

Or, vous noterez qu’un état de déshydratation, même léger, est susceptible de se traduire par une pléiade de symptômes invalidants tels qu’entre autre : des maux de tête, des difficultés à se concentrer, une mauvaise haleine, de la fatigue ou des changements d’humeur (5).

Un état de déshydratation plus sérieux peut pour sa part mener à des problèmes un tantinet plus sérieux, comme le coma ou la mort.

 

 

C’est pourquoi, si vous n’avez pas le réflexe de boire régulièrement, ou que vous n’aimez tout bonnement pas l’eau plate, manger de la pastèque peut représenter un moyen efficace de vous aider à maintenir des taux d’hydratation corrects.

 

Raison # 2 : C’est un anti-inflammatoire naturel !

Raison 2_

 

À l’instar de tous les fruits ou légumes de couleurs rouge ou orange, la pastèque est très riche en lycopène : elle en contient en moyenne 4532µg par portion de 100 grammes.

 

 

Pour vous donner un ordre d’idée, il s’agit d’une fois et demie la concentration en lycopène de la tomate, pourtant souvent citée comme référence en la matière !

 

 

Or, d’après de nombreuses études, le lycopène posséderait, de part son action antioxydante, des propriétés anti-inflammatoires puissantes (2, 6).

Ces dernières auraient des répercussions positives en aval sur votre santé cardiovasculaire, vos risques de contracter un cancer de la prostate et votre votre capital osseux (3, 7).

 

 

Mangez votre pastèque la plus mûre possible !

 

Afin de maximiser la concentration en lycopène de votre pastèque — et donc ses effets anti-inflammatoires bénéfiques pour votre santé — tâchez de la laisser mûrir le plus longtemps possible.

En effet, plus votre pastèque devient rouge, plus sa concentration en lycopèneaQui est le pigment responsable de sa couleur. augmente. Idem pour ses concentration en bêta-carotène et en antioxydants polyphénoliques qui augmentent aussi à mesure que votre pastèque mûrit.

À noter que le poids de la pastèque est un indice de sa maturité. Plus elle lourde, plus elle est mûre. 

Elle doit également sonner creux lorsque vous la frapper légèrement.

 

Raison # 3 : la richesse en citrulline de ses graines favorise la vasodilatation, l’abaissement de la tension artérielle et le pump !

 

Raison 3

Les graines de pastèque sont très riches en un acide aminé nommé citrulline.

Or, si vous êtes un Bodysurfeur (ou -surfeuse) de longue date (ou avez lu mon dernier article sur les dangers potentiels des boosters pré-workout), vous saurez que dans notre organisme, la citrulline agit comme le précurseur naturel d’un autre acide aminé, l’arginine, qui joue pour sa part un rôle prépondérant dans le cadre de la synthèse du monoxyde d’azote (NO).

Or, des sécrétions plus importantes de cette molécule ont été notamment associées à :

 

1. Une meilleure circulation sanguine (amélioration de la vasodilatation périphérique = veines plus saillantes) ;

2. Une réduction de la tension artérielle (donc une meilleure santé cardiovasculaire) ;

3. De meilleurs congestions musculaires (un meilleur pump) ;

4. Une diminution des troubles de l’érectionbCe disant, il faudrait que vous en mangiez en grandes quantités pour constater un effet « dressage-de-chapiteau » du même acabit_ que celui du Viagra..

 

 

Par conséquent, si vous voulez que l’ensemble de vos pompes — cardiaque, musculaire comme sexuelle — subissent moins de coups de pompe à l’usage, ne recrachez pas vos graines de pastèque lorsque vous en mangez.

 

Et presque aussi important : croquez-les afin d’en « libérer » les micronutriments sinon vous ne les assimilerez pas !

 

Raison # 4 : c’est une excellente collation d’après-entraînement !

Raison 4

 

En plus de sa richesse en eau, qui permet de se réhydrater après l’effort, la pastèque est riche en ensemble de micronutriments propices à la récupération musculaire. 

Tout d’abord, le lycopène dont elle recèle exerce une action antioxydante puissante. Une étude publiée dans le British Journal of Nutrition a ainsi démontré que ce caroténoïde protégeait les muscles contre le stress oxydatif consécutif à la pratique d’une activité physique intense (4).

De plus, ses graines sont riches en citrulline, un acide aminé qui, comme nous venons de le voir, sert de précurseur à la synthèse endogène de l’arginine.

Or, en matière de récupération, l’arginine est un acide aminé essentiel puisqu’il favorise non seulement la division cellulaire (hyperplasie), la guérison des blessures et le bon fonctionnement du système immunitaire mais aussi l’élimination de l’ammoniaquecUn « déchet toxique » pour les muscles et les organes., la sécrétion de l’hormone de croissance et la synthèse du NO et de la créatine.

Enfin, la pastèque est une bonne source de vitamine C et ses graines, une excellente source de magnésium, deux micronutriments dont la consommation est corrélée à une diminution du catabolisme musculaire post-effort (excrétion urinaire du cortisol).

 

 

Compte-tenu de sa richesse en micronutriments, vous ne serez donc pas surpris d’apprendre que la consommation de jus de pastèque après l’entraînement a été associée à une diminution des courbatures musculaires et des troubles de la variation du rythme cardiaque le jour suivant un entraînement intensif (9).

 

Raison # 5 : elle n’est que très faiblement calorique !

 

Raison 5

Seulement 30 calories par portion de 100 grammes !

 

 

Á titre de comparaison, il y a près de deux fois moins de calories dans 100 grammes de pastèque que dans 100 grammes de poire et près de quatorze fois moins que dans l’équivalent de confiture de pastèque … ou de poire !

 

 

La pastèque n’est donc que très faiblement calorique, ce qui en fait un précieux allié dans le cadre d’un régime minceur. 

De plus, d’après le site la Nutrition.fr, elle posséderait un pouvoir satiétogène – donc coupe-faim – élevé, de l’ordre de 4,5.

 

Pastèque, index glycémique et diabète

 

Ne vous inquiétez pas de son index glycémique élevé (72) car au vu du peu de sucres qu’elle contient (seulement 7 gr/100 grammes de produit), la charge glycémique de la pastèquedNDA. Qui, pour rappel, est égale à son index glycémique x par la quantité de sucre qu’elle contient. est relativement basse, de l’ordre de 4.

 

La pastèque ne présente donc aucun danger pour les personnes qui souffrent de diabète, en particulier si elle est consommée comme il se doit, c’est-à-dire à la fin d’un repas ou au milieu d’une collation contenant une source de protéines (comme du fromage blanc par exemple). 

 

Références

 

(1) Bunn D, Jimoh F, Wilsher SH, Hooper L. Increasing fluid intake and reducing dehydration risk in older people living in long-term care: a systematic review. J Am Med Dir Assoc. 2015 Feb;16(2):101-13. doi: 10.1016/j.jamda.2014.10.016. Epub 12 Déc 2014.

 

(2) Hazewindus M, et.al. The anti-inflammatory effect of lycopene complements the antioxidant action of ascorbic acid and α-tocopherol. Food Chem.15 mai 2012 ; 132(2) : 954–958.

 

(3) Kakutani Y, et.al. The effects of lycopene intake and exercise on bone health in young female rats. J Int Soc Sports Nutr. 2011 ; 8(Suppl 1): P30. Epub 7 nov 2011.

 

(4) Liu CC1, Huang CC, Lin WT, Hsieh CC, Huang SY, Lin SJ, Yang SC.  Lycopene supplementation attenuated xanthine oxidase and myeloperoxidase activities in skeletal muscle tissues of rats after exhaustive exercise. Br J Nutr. Oct 2005 ; 94(4) : 595-601.

 

(5) Mayo Clinic. Disease and conditions : Dehydration. Retrouvé le 11 Août 2015 sur < http://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/dehydration/basics/symptoms/con-20030056 >

 

(6) Palozza P, Parrone N, Catalano A, Simone R. Tomato lycopene and inflammatory cascade: basic interactions and clinical implications. Curr Med Chem. 2010 ; 17(23) : 2547-63.

 

(7) Rao AV, Agarwal S. Role of antioxidant lycopene in cancer and heart disease. J Am Coll Nutr. Oct 2000 ; 19(5) : 563-9.

 

(8) Schols JM, De Groot CP, van der Cammen TJ, Olde Rikkert MG. Preventing and treating dehydration in the elderly during periods of illness and warm weather. J Nutr Health Aging. Fév 2009 ; 13(2) : 150-7.
(9) Tarazona-Díaz MP, Alacid F, Carrasco M, Martínez I, Aguayo E. Watermelon juice: potential functional drink for sore muscle relief in athletes. J Agric Food Chem. 7 Août 2013 ; 61(31) : 7522-8. Epub 29 Juil 2013.

 

 

 

Partagez sur :
Contactez-nous par e-mail !
Suivez mon actu sur FB !
Suivez-moi sur twitter !
Découvrez mes vidéos sur Youtube !
Découvrez mes vidéos sur Youtube !
Découvrez mes photos sur Instagram !
Contactez-nous par e-mail !
Suivez mon actu sur FB !
Suivez-moi sur twitter !
Découvrez mes vidéos sur Youtube !
Découvrez mes vidéos sur Youtube !
Découvrez mes photos sur Instagram !