Pages Menu
TwitterFacebook
Loading Quotes...
Categories Menu

Publié par le Juil 23, 2016 |

5 procédés naturels contre l’impuissance !

5 procédés naturels contre l’impuissance !

 

 

Comment résoudre vos problèmes d’érection sans avoir recours aux médocs 

 

 

 

++++

 

 

C’est un problème embarrassant dont peu d’hommes souhaitent parler et pourtant, si l’on en croit les statistiques,

les troubles de l’érection touchent beaucoup plus d’hommes qu’on peut l’imaginer.

 

 

Statistiques — Troubles de l'érection

 

Ainsi :

 

• En moyenne, près d’1 homme sur 10 dans le monde souffre d’une forme plus ou moins sévère d’impuissance.

 

• Si les troubles de l’érection ne touchent que 6,5% des hommes âgés de 20 à 29 ans, ils touchent en revanche plus de 77% de ceux âgés de 75 ans ou plus.

 

• Les hommes qui fument un paquet de cigarettes ou plus par jour ont près de 50% de risques en plus de souffrir d’un trouble de l’érection que ceux qui ne fument pas.

 

À peine 33% des hommes souffrant d’impuissance vont chercher de l’aide et des conseils auprès du personnel médical qualifié.

 

Les troubles de l’érection seraient à l’origine de près de 20% des ruptures conjugales.

 

• Environ 20 millions d’hommes dans le monde utilisent (ou auraient utilisé) du Viagra ou un analogue pour traiter leur impuissance. Et de ces 20 millions, presque 50% souffrent (ou auraient souffert) des effets secondaires de la prise de ces médicaments.

 

 

Troubles de l'érection — Prévalence du phénomène — BODYSSIME.COM

 

Comme vous pouvez le constater, les troubles de l’érection sont donc loin d’être un phénomène isolé.

 

Voyons maintenant un peu ce qui les déclenchent.

 

 

À quoi sont dus les troubles de l’érection ?

 

Les troubles de l’érection (TE) décrivent l’incapacité chez l’homme à maintenir une érection normale au cours d’un rapport sexuel (NDA. on parle également « d’impuissance » ou « d’impotence sexuelle »).

Plus spécifiquement, ces dysfonctionnements sont la résultante d’une rigidité insuffisante des corps caverneuxaLà où le sang se concentre dans le pénis, ce qui provoque l’érection. de la verge, rigidité nécessaire pour permettre la pénétration vaginale et donc le déroulement normal du rapport sexuel.

 

Anatomie du pénis et mécanisme de l'érection — BODYSSIME.COM

 

À l’origine de ces troubles, on trouve souvent une combinaison de causes physiologiques et psychologiques avec … :

 

• … près de 8 fois sur 10, des causes d’ordre physiques tels qu’une maladie (diabète, maladie cardiovasculaire), un problème hormonal (taux de testostérone bas) ou une condition médicale particulière (obésité, mauvaise circulation sanguine, endommagement d’un nerf) ; et …

… près de 2 fois sur 10, des causes d’ordre psychologiques tels qu’un excès de stress ou d’anxiété, lesquels affectent non seulement la confiance de l’individu en ses capacités sexuelles mais aussi la physiologie de son organisme.

 

Traitement troubles de l'érection avec Viagra, Cialis ou Levitra — BODYSSIME.COM

 

 

Notez enfin qu’à l’instar de la migraine, les troubles de l’érection ne sont généralement que le symptôme d’un dysfonctionnement plus profond, et non « une maladie » en eux-mêmes ! 

 

 

Pour ne plus en souffrir, il faut donc agir en amont, au niveau de la (ou des) cause(s) sous-jacentes qui en sont à l’origine (mauvaise circulation sanguine ? déséquilibre hormonal ? malaise psychologique ? etc.). En procédant de la sorte, vous avez ainsi beaucoup plus de chances de les faire disparaître de façon définitive.

Voici en ce sens …

 

 

… 5 procédés naturels pour lutter contre l’impuissance !

 

 

Procédé #5 : Fuyez le stress !

 

Fuyez le stress — Troubles de l'érection - BODYSSIME.COM

 

Le stress est l’un des pires anti-érectogènes qui soient dans la mesure où … :

 

• … d’un, en provoquant une libération accrue d’adrénaline, il amène à une constriction des vaisseaux sanguins. Or, lorsque vos vaisseaux sanguins se contractent, moins de sang parvient à être acheminé vers les corps caverneux de votre pénis, dont le remplissage en sang conditionne vos érections. Résultat : vous avez du mal à dresser le chapiteau ! 

• De deux, trop de stress conduit à une élévation des taux de cortisol, une hormone antagoniste à la testostérone. Concrètement, cet antagonisme signifie que lorsque vos taux de cortisol augmentent, vos taux de testostérone baissent, et vice-versa. Or, bien qu’ils ne provoquent pas en eux-mêmes l’impuissance, de faibles taux de testostérone sont corrélés à des dysfonctionnements érectiles plus ou moins marqués.

• De trois, par la détresse psychologique qu’il peut engendrer, le stress est capable de saper la confiance en (et l’estime de) soi au point de saborder le désir sexuel et la capacité à « le traduire » physiquement (→ oIo).

 

 

 

Procédé #4 : Perdez du poids !

 

Perdez du poids - BODYSSIME

 

Souffrir de surcharge pondérale est une autre condition susceptible de vous conduire à l’impuissance.

 

 

En effet : vous avez 42% de risques en plus de souffrir d’impuissance sexuelle si vous possédez un tour de taille supérieur à 115 cm !

 

 

Souvent, ce n’est pas tant le surpoids per se que les troubles sous-jacents qui l’accompagnent (pression artérielle élevée, mauvaise circulation sanguine, résistance à l’insuline) qui sont la cause de l’impuissance chez les personnes en surpoids.

Dans le cas du diabète, celui-ci peut notamment engendrer des dommages irréversibles aux nerfs caverneux et dorsal qui innervent le pénis et, par voie de conséquence, compromettre la fonction érectile qui dépend de leur bon fonctionnement.

Il ne faut en outre pas oublier que la graisse corporelle n’est pas une matière totalement inerte et qu’elle interagit avec de nombreuses hormones dans le corps dont la testostérone et l’œstrogène. Or ces hormones exercent un effet indirect sur la fonction érectile en influençant, entre autre, le désir sexuel. 

C’est pourquoi, perdre du poids et le maintenir dans une zone considérée comme saine est un moyen naturel efficace (et Ô combien nécessaire par ailleurs !) de corriger vos TE si vous souffrez de surpoids et avez régulièrement du mal hisser la grand voile.

 

 

 

Procédé #3 : Prenez soin de votre santé cardiovasculaire !

 

Prenez soin de votre santé cardiovasculaire — BODYSSIME.COM

 

Parce que l’érection dépend de la capacité de vos artères à irriguer votre pénis en sang, toute condition susceptible d’endommager vos artères est par conséquent susceptible de vous conduire à l’impotence.

 

 

C’est la raison pour laquelle vous devez faire attention à maintenir une pression artérielle normale (systolique entre 120-129 mm et diastolique entre 80-84mm) et des taux de cholestérol équilibrés !

 

 

arteres-du-penisAutrement, si vous souffrez d’hypertension artérielle et/ou d’hypercholestérolémie, vos artères bulbo-urétrales (qui irriguent les corps spongieux), dorsales (qui apportent le sang au gland) et caverneuses (qui sont responsables du remplissage des corps caverneux du pénis durant l’érection) seront soumises à rude épreuve. À longue échéance, la pression sanguine anormale et/ou le dépôt massif de plaques qui accompagnent ces conditions finiront par les endommager, ce qui vous conduira à l’impuissance.

C’est pourquoi, prendre soin de votre santé cardiovasculaire est un facteur de prévention primordial si vous ne voulez pas avoir de mal à faire grimper King Kong au bananier ! 

 

 

 

Optez pour les compléments alimentaires au lieu des médocs !

 

Optez pour les compléments alimentaires au lieu des médocs — Troubles de l'érection - BODYSSIME.COM

 

Notez que je parle de « prévention » ici.

 

Car en cas de problèmes cardiovasculaires déclarés, ne comptez pas sur la prise de statines (médicaments anti-cholestérol) ou d’hypotenseurs (médicaments contre l’hypertension artérielle) pour « soigner votre impuissance » : au mieux, seront-ils inefficaces ; au pire, exerceront-ils des effets négatifs sur celle-ci !

 

En lieu et place, je vous recommande plutôt d’investir dans les compléments alimentaires suivants :

 

a. des acides gras oméga-3 : sous la forme de 3 à 6 grammes d’huile de poisson par jour ou d’1 à 2 grammes d’huile d’algue ;

 

b. de l’arginine et/ou de la citrulline : sous leur forme peptidique AKG, de 4 à 9 grammes par jour ;

 

c. du magnésium : sous l’une de ses formes chélatées, de 200 à 450 mg par jour ; et du zinc, chélaté lui aussi (idéalement du zinc orotate), de 15 à 30 mg par jour ; et enfin …

 

d. … un peu de ginseng : choisissez-en un  riche en ginsénosides.

 

 

 

 

Procédé #2 : Pratiquez une activité physique régulière !

 

Pratiquez une activité physique régulière — Troubles de l'érection - BODYSSIME.COM

 

Bien entendu, si les compléments alimentaires peuvent concourir à améliorer votre fonction érectile, ils ne sont rien en comparaison aux deux derniers facteurs que je m’apprête à vous révéler. Et le premier de ces deux facteurs, c’est la pratique d’une activité physique régulière.

 

 

Oui, Messieurs, vous l’avez bien compris : faire du sport régulièrement est l’un des meilleurs moyens de redonner de la verticalité à votre phallus !

 

 

Pour vous en convaincre, voici quelques faits scientifiques éloquents :

 

• D’après une étude conduite à Harvard, la pratique journalière de 30 minutes de marche serait susceptible de se traduire, à elle seule, par une réduction de 41% des risques de TE.

• Selon une étude conduite à l’Université d’Emory, aux États-Unis, les hommes qui s’entraînent régulièrement auraient moitié moins de risques de souffrir d’un TE que ceux qui sont sédentaires.

• D’après cette revue exhaustive de la littérature scientifique, la sédentarité serait l’une des causes principales des troubles de l’érection chez l’homme.

• D’après une étude conduite à l’Université de West, en Angleterre, la pratique régulière d’exercices de renforcement des muscles du plancher pelvien permettrait de recouvrer une fonction érectile normale dans près de 40% des cas et de l’améliorer dans près de 33,5% des cas.

 

Exercices pour le plancher pelvien : késaco ?

 

Kegel-Exercises

 

Bien qu’usuellement réservés aux femmes enceintes pour les préparer à l’accouchement et à l’après accouchement, les exercices de renforcement des muscles du plancher pelvien — dits « Kegel » — favorisent également la continence urinaire et la santé sexuelle. 

La pratique régulière de ces exercices permet entre autre de renforcer le muscle bulbospongieux, lequel assure trois rôles majeurs dans le cadre de l’érection et de la continence urinaire : 1. permettre au pénis de s’engorger de sang durant l’érection ; 2. « pomper » le sperme durant l’éjaculation et 3. permettre la vidange du canal de l’urètre durant la miction. 

 

 

Notez que les vaisseaux sanguins et les nerfs qui irriguent le pénis peuvent être endommagés par toute forme de pression excessive et/ou prolongée exercée sur cette zone.

 

Cyclisme et troubles de l'érection — BODYSSIME.COM

 

En ce sens, il n’est pas faux de penser que la pratique intensive de cyclisme puisse conduire, à terme, à un trouble de l’érection !

 

 

Pour éviter que ceci ne se produise, tâchez d’investir dans un vélo dont la selle est confortable (évitez les selles trop rigides !), de porter une tenue de cyclisme rembourrée au niveau des gesticules et de vous lever fréquemment lorsque vous pédalez.

 

 

 

Procédé #1 : Mangez mieux !

Mangez mieux — Troubles de l'érection - BODYSSIME.COM

Le deuxième facteur RÉ-DHI-BIT-OIRE pour prévenir les troubles de l’érection — ou lutter contre une fois ceux-ci installés — est de mieux manger !

De bonnes habitudes alimentaires sont en effet garantes d’un bon état de santé cardiovasculaire, et un bon état de santé cardiovasculaire est, pour sa part, garant d’une bonne fonction érectile.

 

 

À l’inverse, une diète mauvaise pour le cœur est également mauvaise pour la verge et les fonctions que cette dernière est censée assurer !

 

 

À terme, de mauvaises habitudes alimentaires vont en effet endommager les artères qui irriguent votre pénis de la même manière qu’elles vont endommager celles qui irriguent votre cœur. La circulation sanguine altérée qui en découle affectera alors le fonctionnement de ces deux organes de la même manière.  

De plus, une diète riche en sucres et en mauvaises graisses va conduire à des perturbations hormonales — caractérisées entre autre par une baisse de vos taux de testostérone, une hausse de vos taux d’oestrogène et de vos taux de cortisol — qui affecteront non seulement votre libido mais également son expression « pure et dure (surtout) ».

 

 

Une alimentation « pro-érectogène » devra donc faire la part belle aux produits qui améliorent votre circulation sanguine et votre état de santé cardiovasculaire (Découvrez tout de suite les 5 meilleurs aliments pour la circulation sanguine !).

 

 

Et c’est notamment le cas du régime méditerranéen ! 

 

Mediterranean-diet-benefits

 

D’après des études épidémiologiques, les hommes du pourtour de la Méditerranée souffrirait, en moyenne, beaucoup moins de troubles de l’érection que ceux des autres régions du monde, une « omnipotence sub-braguettaire » imputable en grande partie à leurs bonnes habitudes alimentaires (et à la beauté débridante des femmes de cette région also) !   

Apprenez donc à faire la part belle aux fruits, aux légumes, aux céréales complètes, aux poissons et aux bonnes graisses lorsque vous mangez car en plus de faire du bien à votre cœur,  vous vous éviterez ainsi d’embarrassantes pannes mécaniques lors de vos prochains ébats romantiques !  

 

 

 

 

Certaines choses — comme le tabac ou l’alcool — peuvent sérieusement compromettre vos érections ! Voici en ce sens 6 choses à éviter pour ne pas en souffrir : 

 

 

Image à la une — BDS — Impuissance Les 6 choses à éviter

 

 

_____________________________________________________________________________________________________________

Pour un accès complet aux références de cet l'article, cliquez ici.

 

Introduction et première partie :

 

Doctissimo Santé. Troubles de l’érection. Retrouvé le 16 Juillet 2016 sur < http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/troubles_erectiles/probleme_erection.htm >

Doctissimo Sexualité. Causes des troubles de l’érection. Retrouvé le 16 Juillet 2016 sur < http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/troubles_erectiles/troubles_erection_principales_causes_niv2.htm >

Dysfonction Érectile. Mécanisme de l’érection. Retrouvé le 16 Juillet 2016 sur < http://www.dysfonction-erectile.com/dysfonction-erectile/mecanisme-erection/ >

Healthline. Cialis vs. Levitra vs. Viagra: How each stacks up ? Retrouvé le 17 Juillet 2016 sur < http://www.healthline.com/health/erectile-dysfunction/cialis-levitra-viagra >

The Huffington Post. Erectile Dysfunction may affect 1 in 4 men under 40 seeking treatment, study suggests. Retrouvé le 16 Juillet 2016 sur < http://www.huffingtonpost.com/2013/06/11/erectile-dysfunction-young-men-age-40-younger_n_3405085.html >

Tsertsvadze A, et.al. Diagnosis and treatment of erectile dysfunction. Evidence Reports/Technology Assessments. Mai 2009 ; 171 : 08(09)-E016

UK Health Center. Statistics on erectile dysfunction. Retrouvé le 16 Juillet 2016 sur < http://www.healthcentre.org.uk/pharmacy/erectile-dysfunction-statistics.html >

 

 

Procédé #1

 

Harvard Health Publication : Understanding the stress response. Retrouvé le 17 Juillet 2016 sur < http://www.health.harvard.edu/staying-healthy/understanding-the-stress-response

Hedon F. Anxiety and erectile dysfunction: a global approach to ED enhances results and quality of life. Int J Impot Res. 2003 ; 15 (2) : S16–S19.

Kobori Y, et.al. The relationship of serum and salivary cortisol levels to male sexual dysfunction as measured by the International Index of Erectile Function. Int J Impot Res. Juil 2009 ; 21(4) : 207–212. Epub 7 Mai 2009.

Mayo Clinic. Erectile dysfunction : Causes. Retrouvé le 17 juillet 2016 sur < http://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/erectile-dysfunction/basics/causes/con-20034244 >

Rajfer J. Relationship between testosterone and erectile dysfunction. Rev Urol. 2000 Spring ; 2(2) : 122–128.

 

 

Procédé#2

 

Corona G, Rastrelli G, Filippi S, Vignozzi L, Mannucci E, Maggi M. Erectile dysfunction and central obesity: an Italian perspective. Asian J Androl. Juil-Août 2014 ; 16(4) : 581-91.

Evans, MF. Lose weight to lose erectile dysfunction. Can Fam Physician. 10 Jan 2005 ; 51(1) : 47–49.

Maiorino MI, Bellastella G,1 Esposito K. Diabetes and sexual dysfunction: current perspectives. Diabetes Metab Syndr Obes. 2014 ; 7 : 95–105. Epub 6 Mar 2014.

Maiorino MI, Bellastella G,1 Esposito K. Lifestyle modifications and erectile dysfunction: what can be expected ? Asian J Androl. Jan-Fév 2015 ; 17(1): 5–10. Epub 9 Sep 2014.

Riedner CE, Rhoden EL, Ribeiro EP, Fuchs SC. Central obesity is an independent predictor of erectile dysfunction in older men. J Urol. Oct 2006 ; 176 (4 Pt 1) : 1519-23.

 

 

Procédé#3

 

Ajay Nehra. Erectile dysfunction and cardiovascular disease: efficacy and safety of phosphodiesterase type 5 inhibitors in men with both conditions. Mayo Clin Proc. Fév 2009 ; 84(2) : 139–148. 

Mayo Clinic. Erectile dysfunction : a sign of heart disease ? Retrouvé le 19 Juillet 2016 sur < http://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/erectile-dysfunction/in-depth/erectile-dysfunction/art-20045141 >

Meldrum DR, Gambone JC, Morris MA, Meldrum DA, Esposito K, Ignarro LJ. The link between erectile and cardiovascular health: the canary in the coal mine. Am J Cardiol. 15 Août 2011 ; 108(4) : 599-606. Epub 31 Mai 2011.

Nascimento ER, et.al. Sexual dysfunction and cardiovascular diseases: a systematic review of prevalence. Clinics (Sao Paulo). Nov 2013 ; 68(11) : 1462–1468.

Schwartz BG, Kloner RA. Cardiovascular Implications of Erectile Dysfunction. Epub 31 Mai 2011. 

 

 

Procédé #4

 

Ballard DJ. Treatment of erectile dysfunction: can pelvic muscle exercises improve sexual function ? J Wound Ostomy Continence Nurs. Sep 1997 ; 24(5) : 255-64.

Booth FW, Roberts CK, Laye MJ. Lack of exercise is a major cause of chronic diseases. Compr Physiol. Avr 2012 ; 2(2) : 1143–1211.

Dorey G, et.al. Randomised controlled trial of pelvic floor muscle exercises and manometric biofeedback for erectile dysfunction. Br J Gen Pract. 1 Nov 2004 ; 54(508) : 819–825.

Dorey G, Speakman MJ, Feneley RC, Swinkels A, Dunn CD. Pelvic floor exercises for erectile dysfunction. BJU Int. Sep 2005 ; 96(4) : 595-7.

Harvard Health Publications. 5 natural ways to overcome erectile dysfunction. Retrouvé le 19 Juillet 2016 sur < http://www.health.harvard.edu/mens-health/5-natural-ways-to-overcome-erectile-dysfunction >

Hsiao W, et.al. Exercise is associated with better erectile function in men under 40 as evaluated by the International Index of Erectile Function. J Sex Med. Fév 2012 ; 9(2) : 524-30. Epub 6 Déc 2011. 

 

 

Procédé #5

 

Cassidy A, Franz M, Rimm EB. Dietary flavonoid intake and incidence of erectile dysfunction. Am J Clin Nutr. Fév 2016; 103 (2) : 534-41. Epub 13 Jan 2016. 

Esposito K, Giugliano F, Maiorino MI, Giugliano D. Dietary factors, Mediterranean diet and erectile dysfunction. J Sex Med. Juil 2010 ; 7(7) : 2338-45. Epub 4 Mai 2010.

Maiorino MI, Bellastella G,1 Esposito K. Lifestyle modifications and erectile dysfunction: what can be expected ? Asian J Androl. Jan-Fév 2015 ; 17(1): 5–10. Epub 9 Sep 2014.

Ramírez R, et.al. Erectile dysfunction and cardiovascular risk factors in a Mediterranean diet cohort. Intern Med J. Jan 2016 ; 46(1) : 52-6.

 

 

 

Partagez sur :
Contactez-nous par e-mail !
Suivez mon actu sur FB !
Suivez-moi sur twitter !
Découvrez mes vidéos sur Youtube !
Découvrez mes vidéos sur Youtube !
Découvrez mes photos sur Instagram !
Contactez-nous par e-mail !
Suivez mon actu sur FB !
Suivez-moi sur twitter !
Découvrez mes vidéos sur Youtube !
Découvrez mes vidéos sur Youtube !
Découvrez mes photos sur Instagram !