Pages Menu
TwitterFacebook
Loading Quotes...
Categories Menu

Publié par le Sep 29, 2015 | 15 commentaires

6 bonnes raisons de manger une pomme par jour !

6 bonnes raisons de manger une pomme par jour !

 

 

 

« One apple a day keeps the doctor away. »

 

 

Vous devez certainement connaître ce dicton fort usité Outre-Manche.

 

 

Il signifie littéralement que de manger une pomme par jour est un bon moyen d’espacer les visites chez le docteur.

 

 

HL-apples_2-health-benefits

Et pour cause : la pomme exerce pléthore d’effets bénéfiques sur la santé, qui vont de son action cardioprotectrice avérée à ses effets anticancers puissants !

Dans le cadre de ce papier, je ne discuterais pas de l’ensemble des raisons qui font d’elle l’un des dix aliments les plus sains au monde — il existe quantité d’articles sur le sujet.

Je vous propose en revanche de me concentrer sur les six principales, que voici :

 

 

Raison # 1 : en abaissant les taux de mauvais cholestérol, la pomme exerce une action bénéfique sur la santé du cœur et des artères !

 

Manger une pomme par jour permet d’abaisser naturellement vos taux de mauvais cholestérol (LDL) !

 

 

Dans le cadre d’une étude conduite en 2011, des femmes d’âge mur (45-65 ans) ont par exemple constaté une diminution de leur taux de mauvais cholestérol (LDL) de 23 % et une augmentation de leur taux de bon cholestérol (HDL) de 4% en mangeant deux pommes par jour durant six mois ! (2)

 

 

apple_heart_healthCet effet positif de la pomme sur le cholestérol tient à sa richesse en fibres solubles — dont la fameuse pectine — qui empêchent les graisses de se conglomérer au niveau de l’intestin. Cette action va alors se traduire par un ralentissement de la formation de plaques de cholestérol au niveau de vos artères.

Les composés phénoliques contenus dans la peau de la pommeaD’où l’importance de les manger avec, après les avoir lavées. empêchent par ailleurs le cholestérol qui entre dans votre organisme de se solidifier dans vos artères.

Or, lorsque ces plaques de cholestérol (dite « d’athéromes ») se forment au niveau de vos artères, le débit sanguin vers votre cœur et votre cerveau est entravé ce qui peut, à terme, conduire à une maladie coronarienne de type infarctus ou à un accident vasculaire cérébral.

 

 

Ainsi, d’après la recherche scientifique, la consommation de pommes pourrait réduire jusqu’à 52% les risques d’accidents vasculaires cérébraux !

 

 

 

Raison # 2 : la pomme est coupe-faim puissant qui favorise la perte de poids et le maintien d’un poids stable !

 

Dans le cadre de l’étude susmentionnée, la consommation des deux pommes par jour chez les femmes ménopausées ne s’est pas seulement traduite par une baisse de leur taux de cholestérol : elle s’est également traduite par une perte de poids !

 

fat_loss_factor_an_excellent_method_to_weightloss_3180_1

En effet, au terme des six mois de l’intervention, les 160 femmes de cette étude ont enregistré une perte de poids moyenne de 1,5 kilos et ce, malgré l’ajout des calories de la pommebIl ne s’agissait pas de pomme à proprement parler mais de pommes séchées dont le montant calorique s’élevait à 182 kcals à leur facture calorique quotidienne inchangée.

 

 

En d’autres termes, la consommation de deux pommes par jour leur a permis de perdre du poids, et ce, sans même qu’elles n’aient à changer à leurs habitudes alimentaires !

 

 

Pourquoi manger des pommes permet-il de perdre du poids ?

Pourquoi manger des pommes permet-il de perdre du poids ? 

 

apple-cider-weight-loss

La pomme favorise la perte de poids entre autre grâce à sa richesse en composés actifs non digestibles — des fibres (pectine) et polyphénols surtout — qui favorisent la prolifération de bonnes bactéries dans votre intestin (4).

 

En effet, une restoration de l’équilibre de votre microbiote intestinalcRapport entre les bonnes et mauvaises bactéries. est un bon moyen de réduire vos risques de souffrir d’inflammation chronique — un facteur obésogène — et d’augmenter votre sensation de satiété lorsque vous mangez (9).

 

Or, bien qu’elle ne soit pas une maladie à proprement parler, l’obésité créé un terrain propice à l’éclosion de nombreuses pathologies telles que les maladies du coeur, les accidents vasculaires cérébraux, l’hypertension artérielle, le diabète de type 2, l’apnée du sommeil, etc.

 

 

 

Raison # 3 : La pomme possède des propriétés anti-cancérigènes !

 

 

breast-cancer-ribbon

desktop-hd-apple-pictures-fruitDes recherches conduites à l’Université de Cornell, aux États-Unis, ont identifié plusieurs composés dans la peau de la pomme — tels que les triterpénoïdes — qui agiraient contre la prolifération de cellules cancéreuses au niveau du foie, du colon et des seins (11).

Une série d’études a notamment démontré que la consommation d’extrait de pomme entière allait se traduire, à terme, par une diminution de la taille et du nombre de tumeurs mammaires chez les rats (8).

 

 

 

Les chercheurs de l’Association Américaine pour la Recherche Contre le Cancer s’accordent d’ailleurs à dire que la consommation de variétés de pommes riches en flavonoïdes — tels que la Fuji, la Red Delicious ou encore la Royal Gala pourrait réduire les risque de développer un cancer du pancréas de 25% et de cancer du larynx de 49% (1) !  

 

Capture d’écran 2015-09-29 à 20.30.29

Teneur en composés phénoliques et flavonoïdes des différentes variétés de pomme 

 

 

De plus, les instances officielles recommandent la consommation d’un apport élevé en fibres pour réduire les risques de cancer colorectal (5). Or, comme je viens de l’exposer plus haut, la pomme est une excellente source de fibres de qualité.

 

 

Raison # 4 : en ralentissant l’assimilation des sucres, elle réduit vos risques de souffrir du diabète !

 

Ne craignez pas de manger des pommes si vous avez le diabète (ou craignez d’en souffrir un jour) !

Comme je l’ai exposé à plusieurs reprises, les pommes sont en effet très riches en fibres solubles (4 grammes par portion), telles que la pectine. Or ces dernières ralentissent la pénétration des sucres dans votre sang, favorisant ainsi la stabilisation de votre glycémie.

 

Pomme et diabète

 

 

En vous distillant ses sucres, ainsi que ceux des produits auxquels elle est associée, au goutte-à-goutte, la pomme empêche ainsi vos taux de sucres sanguins de faire du yoyo et de balloter entre crises d’hyper- et d’hypoglycémie.

 

 

De plus, comme je l’ai précédemment mentionné, les fibres solubles de la pomme possèdent des propriétés anti-inflammatoires intéressantes dans le cadre du traitement du syndrome métabolique, un ensemble de conditions prédisposant au développement du diabète de type 2.

 

 

Ainsi, une étude publié en 2005 a révélé que les femmes qui consommaient une pomme par jour avaient, en moyenne, 28% de risques en moins de développer un diabète de type 2 que les femmes qui n’en consommaient pas (12).

 

 

 

Attention : les propriétés anti-diabétiques de la pomme ne sont valables que pour le fruit entier, et non son jus !

 

Attention : boire du jus de pommedEn particulier lorsqu’il ne porte pas la mention « Sans Sucre Ajouté ». est susceptible de favoriser le diabète, et non d’en réduire l’incidence !

 

En 2013, une analyse longitudinale conduite sur un très large échantillon de la population américaine a ainsi révélé que les personnes qui consomment au moins deux portions de vrais fruits par semaine — en particulier des mûres, du raisin et/ou des pommes — ont 23% de risque en moins de contracter un diabète de type 2 que celles qui n’en consomment qu’une portion par mois !

 

À l’inverse, ceux qui consomment une portion de jus de fruits par jour majoreraient ainsi leurs risques de développer un diabète de type 2 de 21% ! (10)

 

 

 

Raison # 5 : sa richesse en quercétine permet de prévenir les maladies neurodégénératives telles qu’Alzeihmer ou Parkison !

 

La pomme — en particulier sa peau — est riche en quercétine.

Or, il a été prouvé que ce flavonoïde était un antioxydant très puissant qui protège les cellules du cerveau des dégâts du stress oxydatif (des radicaux libres plus spécifiquement).

Le quercétol inhiberait entre autre la production de deux marqueurs de l’inflammation — le TNFα et l’IL-1a — dans les neurones et c’est de cette action anti-inflammatoire que découlerait les propriétés neuro-protectrices de la pomme.

 

 

Une étude conduite sur des rongeurs a notamment révélé que de boire du jus de pomme régulièrement permettait de ralentir significativement la sénescence ainsi que les risques de développer la maladie d’Alzeihmer ! (3)

 

 

apple-juice

 

Dans le cadre de cette étude, les souris ayant suivi une diète riche en jus de pomme ont non seulement enregistré des niveaux inférieurs du neurotransmetteur acétylcholine mais ont, en plus, mieux réussi au test du labyrinthe que celles ayant suivies la diète normaleeÁ noter que cet effet doit être encore supérieur si vous mangez des pommes entières..

 

 

D’autres études scientifiques ont en outre révélés que le suivi d’une diète riche en quercétol permettait de réduire les risques de contracter la maladie de Parkison ! (7,  13)

 

 

En effet, du fait de son action antioxydante puissante, le quercétol de la pomme ralentirait le processus de déliquescence des cellules neuronales chargées de synthétiser la dopamine, lequel processus est à l’origine de cette invalidante maladie.

 

 

Raison # 6 : la pomme est un bon dentifrice ! 

 

Une des dernières raisons pour lesquelles la pomme devrait figurer au menu de vos habitudes alimentaires — en particulier entre vos repas ou le soir, avant de vous coucher — réside dans ses propriétés bucco-dentaires. 

Manger une pomme favorise en effet la production de salive, laquelle permet non seulement de réduire le rythme de dégradation des dents, mais aussi la quantité de mauvaises bactéries de la bouche (6).

 

Comment la pomme nettoie-t-elle les dents ?

Comment la pomme nettoie-t-elle les dents ?

 

woman with appleLes propriétés buccodentaires de la pomme s’expliquent d’au moins deux manières :

 

1. En raison de leur acidité modérée, les pommes exercent un effet astringent sur l’émail dentaire en favorisant la constriction des muqueuses buccales. De ce fait, elles favorisent l’élimination des plaques de tartre qui peuvent se déposer sur les dents. 

 

2. En raison de leur effet coupe-faim puissant, elles réduisent l’envie de faire des collations sucrées. Or, lorsque vos dents sont constamment utilisées pour mastiquer (comme quand vous grignotez par exemple), votre bouche n’a pas le temps de se débarrasser des sucres que vous mangez, ce qui peut finir, à terme, par provoquer des caries.

 

 

C’est pourquoi manger des pommes est un bon moyen naturel de protéger et de nettoyer vos dents !

 

Dents et pommesCependant, mangez-les avec leur peau car les fibres que cette dernière contient sont essentielles au processus de nettoyage.

En outre, tâchez de vous rincer la bouche copieusement avec de l’eau une fois consommée car l’acidité des pommes peut s’avérer corrosive pour votre émail dentaire.

Enfin, n’oubliez pas que si manger une pomme aide à avoir les dents plus blanches, leur consommation ne doit pas vous exonérer l’effort de vous les brosser régulièrement avec du dentifrice ! Pensez à votre haleine … ou à votre partenaire … en bref : soyez propre … ou soyez altruiste !  ;-)

 

 

_____________________________________________________________________________________________________________

Pour un accès complet aux références de cette infographie, cliquez ici.

 

(1) Angst E MD, et.al. The flavonoid quercetin inhibits pancreatic cancer growth in vitro and in vivo.  Pancreas. Mar 2013 ; 42(2): 223–229. Epub 1er Mar 2014. 

(2) Chai SC, et.al. Daily apple versus dried plum: impact on cardiovascular disease risk factors in postmenopausal women. J Acad Nutr Diet. Août 2012 ; 112(8) : 1158-68. 

(3) Chan A, Graves V, Shea TB. Apple juice concentrate maintains acetylcholine levels following dietary compromise. J Alzheimers Dis. 2006 Aug ; 9(3) : 287-91.

(4) Condezo-Hoyos L, Mohanty IP, Noratto GD. Assessing non-digestible compounds in apple cultivars and their potential as modulators of obese faecal microbiota in vitro. Food Chemistry. 15 Oct 2014 ; 161 : 208–215.

(5) Dagfinn A, et.al.Dietary fibre, whole grains, and risk of colorectal cancer: systematic review and dose-response meta-analysis of prospective studies. BMJ. 10 Nov 2011; 343.  

(6) Dowd FJ. Saliva and dental caries. Dent Clin North Am. Oct 1999 ; 43(4) : 579-97.

(7) Haleagrahara N, Siew CJ, Mitra NK, Kumari M. Neuroprotective effect of bioflavonoid quercetin in 6-hydroxydopamine-induced oxidative stress biomarkers in the rat striatum. Neurosci Lett. 15 Août 2011 ; 500(2) : 139-43. Epub 17 Juin 2011.

(8) Liu RH, Liu J, Chen B. Apples prevent mammary tumors in rats. J Agric Food Chem. 23 Mar 2005 ; 53(6) : 2341-3.

(9) Million M, Lagier JC, Yahav D, Paul M. Gut bacterial microbiota and obesity. Clin Microbiol Infect. Avr 2013 ; 19(4) : 305-13. Epub 2 Mar 2013.

(10) Muraki I, et.al. Fruit consumption and risk of type 2 diabetes: results from three prospective longitudinal cohort studies. BMJ Research. 29 Août 2013 ; 347. 

(11) Reagan-Shaw S, Eggert D, Mukhtar H, Ahmad N. Antiproliferative effects of apple peel extract against cancer cells. Nutr Cancer. 2010 ; 62(4) : 517-24. 

(12) Song Y, Manson JE, Buring JE, Sesso HD, Liu S. Associations of dietary flavonoids with risk of type 2 diabetes, and markers of insulin resistance and systemic inflammation in women: a prospective study and cross-sectional analysis. J Am Coll Nutr. Oct 2005 ; 24(5) : 376-84.

(13) Sriraksa N, et.al. Cognitive-enhancing effect of quercetin in a rat model of Parkinson’s disease induced by 6-hydroxydopamine. Evid Based Complement Alternat Med. Epub 18 Juil 2011.

 

 

 

Partagez sur :
Contactez-nous par e-mail !
Suivez mon actu sur FB !
Suivez-moi sur twitter !
Découvrez mes vidéos sur Youtube !
Découvrez mes vidéos sur Youtube !
Découvrez mes photos sur Instagram !
Contactez-nous par e-mail !
Suivez mon actu sur FB !
Suivez-moi sur twitter !
Découvrez mes vidéos sur Youtube !
Découvrez mes vidéos sur Youtube !
Découvrez mes photos sur Instagram !