Pages Menu
TwitterFacebook
Loading Quotes...
Categories Menu

Publié par le Nov 27, 2016 |

Pourquoi finalement les plans alimentaires, ça ne marche pas vraiment …

Pourquoi finalement les plans alimentaires, ça ne marche pas vraiment …




Les raisons pour lesquelles les plans alimentaires ne produisent généralement pas d’effets

durables

 

 

++++

 

 

7:30 — Petit-déjeuner

 

2 œufs brouillés

130 g de flocons d’avoine

210 ml de lait demi-écrémé

1 kiwi

1 café, sans sucre ajouté

1 grand verre d’eau

 

10:00 — Collation matinale

 

1 barre protéinée

30 grammes de noix

 

12:30 — Déjeuner 

 

220 grammes d’un mélange de salade frisée, de tomates, de poivrons et de maïs

150 grammes de filet de poulet

1 portion de graines de lin broyées

 

17:30 — Collation post-entraînement

 

30 grammes d’isolats de whey

200 ml de lait au noix

1 à 2 poignées de canneberges

1 gélule d’oméga 3

200 ml d’eau minéralisée

 

20:00 — Dîner

 

1 bol de soupe, sans ajout de sel

150 grammes de filet de tilapia

100 grammes de fromage blanc, à 0% de matière grasse

1 grand verre d’eau

 

++++

 

Ceci, Messieurs-dames, c’est un plan alimentaire. 

 

Et ceci, Messieurs-dames, est sans nul doute ce à quoi vous vous attendez lorsque vous faites appel aux services

d’un nutritionniste ou d’un coach en nutrition assermenté, à savoir :

 

 

 

Des directives explicites de ce que vous devez exactement manger, à quelle exact

moment le faire et dans quelles exactes quantités.

 

 

 

Normal : nous autres, experts en nutrition, vous avons « appris » qu’un plan alimentaire est à la base même de notre travail car à l’école, c’est ce que l’on nous a, à nous-mêmes, enseigné.

Ainsi, tout comme vous vous attendez usuellement à ce qu’un docteur vous fournisse une prescription médicale lorsque vous entrez dans son cabinet, vous vous attendez — légitimement — à ce qu’un nutritionniste vous fournisse un plan alimentaire lorsque vous le consultez.

Sauf que ce système d’attentes tacites est assez contre-productif car voyez-vous …

 

 

… la plupart du temps, les plans alimentaires ne marchent pas. 

 

 

le-mythe-de-la-perte-de-poids-maintenance-necessaire-coaching-bodyssime-comEt je sais de quoi je parle puisque j’ai moi-même commis « l’erreur » d’en administrer en veux-tu, en voilà, à mes clients durant mes deux premières années de coaching.

Pour vous  dire : comme bon nombre de nutritionnistes qui ne vous l’avoueront peut-être pas, je considérais même qu’une fois le plan alimentaire « livré », une bonne partie de mon travail de suivi nutritionnel était achevé (alors qu’en réalité, il ne faisait que commencer). Jusqu’au jour où je me suis rendu compte que même si la plupart de mes clients réussissaient à atteindre leurs objectifs rapidement, peu d’entre eux parvenaient à maintenir leurs acquis sur le long terme.

J’ai alors compris une chose fondamentale :

 

 

 

Vous guider dans la transformation vos habitudes

alimentaires : tel est le vrai travail d’un bon nutritionniste !

 

 

 

Car voyez-vous, même si dans certains cas de figure (que je décris plus bas), fournir un plan alimentaire peut et va s’avérer payant, suivre des prescriptions aussi rigides que celles qui y font figure est rarement une démarche viable et donc, à terme, efficace. 

 

Voici pourquoi :

 

 

Scénario #1 : Vous n’arrivez pas à suivre votre plan alimentaire

 

 

Dans la vraie vie, il y a une chose qui s’appelle la réalité. 

 

Et cette réalité est — je ne vous apprend rien —, entre autre, faites d’une multiplicité de contraintes, d’une pluralité d’imprévus et d’une infinité de nuances (pas nécessairement grises) comme :

 

• L’obligation de sauter le déjeuner pour boucler un rapport urgent pour votre patron ;

• Des enfants qui viennent de tomber malades ;

• Un mari qui vous a préparé un dîner-surprise dans un restaurant gastronomique ;

• L’anniversaire d’un collègue de travail, puis d’un deuxième le lendemain, puis de votre meilleure amie ;

• Des clients de passage, que vous devez impérativement accompagner à déjeuner et à dîner ;

• Plus rien de comestible dans le frigidaire, hormis une boite de vieux cornichons … et il est 23 heures ;

• Le ras-le-bol d’avoir à manger une barre protéinée, chaque matin, à 10 heures tapantes.

 

plan-alimentaire-vs-realite-bodyssime-com

 

 

 

Vous pouvez avoir tout l’enthousiasme du monde, lorsque la réalité se mêle de (et s’emmêle dans)

vos affaires, suivre un plan alimentaire et ses prescriptions rigides devient, tout de suite, une

tâche assez compliquée !

 

 

frigo-vide

Comment en effet manger 125 grammes de poulet quand tout ce qu’il vous reste dans le frigidaire, c’est un laitage maigre à moitié consommé, une bouteille d’eau gazeuse (sans gaz) et une boite de moutarde encore scellée ?

Ou programmer du brocoli à déjeuner, chaque midi, lorsque la seule évocation du légume suffit à provoquer des remugles de dégout de la part de vos enfants et de votre mari ?

 

 

Scénario #2 : Vous arrivez à le suivre, mais c’est à chi€& !

 

 

Et puis, surtout : comment réussir à manger chaque jour, semaine après semaine, la MÊME chose ? 

diet-coaching

Car au bout d’un certain temps, ras-le-bol des assiettes de riz sans sauce et de dinde fumée !

Ras-la-coupe également d’avoir à sans cesse décliner les invitations de vos amis ou de vos amant(e)s à dîner !

Par dessus le marché d’avoir à faire en permanence le vôtre car quand ce n’est pas le quinoa qui manque, c’est le kéfir, et quand ce n’est pas le kéfir, ce sont les kiwis, et quand ce ne sont pas les kiwis, ce sont … etc, etc.

 

 

Vous voulez bien suivre votre plan alimentaire — ce que vous faites

d’ailleurs —, mais soyons honnêtes : c’est franchement à ch@#r !

 

 

 

Scénario #3 : Vous le suivez à la lettre

 

Vous faites d’ailleurs bien plus que suivre votre plan alimentaire : vous le respectez religieusement, et ce, depuis plus d’une année.

Mais vous le faites sans avoir conscience de la première d’or en matière de suivi nutritionnel, à savoir que …

 

 

 

la plupart des plans alimentaires sont conçus pour être temporaires. 

 

 

 

Ils sont en effet conçus pour apporter une réponse temporaire (comme de perdre trois à quatre kilos) à un problème permanent (votre problème de surpoids et de mauvaises habitudes alimentaires qui l’entretiennent).

 

les-solutions-temporaires-se-muent-souvent-en-problemes-permanents-bodyssime-com

 

 

 

La plupart du temps, le plans alimentaires sont conçus pour vous aider à atteindre un but

spécifique sur le court-terme, comme de perdre quelques kilos avant un mariage, de normaliser vos

taux de sucres sanguins erratiques ou encore, d’atteindre votre poids de forme avant une

compétition.

 

 

 

Votre organisme peut en effet s’adapter à une façon rigide de s’alimenter durant un certain temps. Pour cela, aucun problème.

En revanche, si vous suivez trop strictement un plan alimentaire durant trop longtemps, voici quelques-unes des conséquences délétères que vous pourriez « récolter » en bout de ligne :

 

CLIQUEZ ICI pour découvrir pourquoi le calcul des calories (sur lequel se fonde la plupart des plans alimentaires) peut lui aussi poser moult problèmes sur le long terme !

CLIQUEZ ICI pour découvrir pourquoi le calcul des calories (sur lequel se fonde la plupart des plans alimentaires) peut lui aussi poser moult problèmes sur le long terme !

1. Des troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie, orthorexie, etc.),

2. Des problèmes de santé (sur le plan métabolique, hormonal, mental, etc.) durables,

3. Un isolement social,

4. De la dépression,

5. La perte totale du plaisir de manger.

 

 

 

Un des plus grands défauts des plans alimentaires est qu’ils ne sont tout

simplement pas tenables sur le long cours.  

 

 

 

Les contraintes qu’ils imposent dans la vie de tous les jours sont telles que la plupart des gens finissent par être dégoûtés, et donc, par abandonner. Ils ou elles en arrivent alors à la conclusion que de manger sain, c’est vraiment naze, et chiant, et contraignant, et pfff-sigh-aaarfff-beeeeurk-naaaaaaa-etc … et passent, de ce fait, à côté de la possibilité d’améliorer réellement leurs habitudes alimentaires !

 

 

Les autres raisons pour lesquelles les plans alimentaires ne fonctionnent pas

 

 

Un des autres grands défauts des plans alimentaire est qu’ils se focalisent sur les nutriments.

 

Or, comme le résume parfaitement ce crédo de Precision Nutrition :

 

 

nous-ne-consommons-pas-des-nutriments-nous-mangeons-de-la-nourriture-precision-nutrition

 

 

vin-rouge-et-fromage-bodyssime-comNous mangeons en effet des repas — des vrais — pas 315 kilocalories, 18 grammes de protéines et 35 mg de vitamine C.

Nous mangeons des steaks de viande — à la rigueur « rouge », histoire de préciser —, pas 175 grammes de viande de bœuf hachée à 5% de matière grasse.

Nous mangeons du pain et du fromage avec un verre de rouge parce que c’est dans notre culture et que c’est ce que nous aimons.

Nous ne passons pas notre vie dans la cuisine à peser et sous-peser tout ce que nous mangeons. Nous le passons de préférence à table, à prendre plaisir à savourer un bon repas, en communauté.

 

 

Pour dire vrai, les plans alimentaires portent mal leur nom car dans les faits ils

se focalisent  bien plus sur les nutriments et leurs quantités que ce sur quoi ils

sont d’abord censés se focaliser, à savoir : les A-LI-MENTS !

 

 

 

Alors, certes, parfois, suivre un plan alimentaire est nécessaire. 

 

Ce peut par exemple être le cas d’une personne dont la glycémie erratique ou l’acidurie élevée la contraignent au suivi d’un régime alimentaire strict durant un certain temps.

Ou encore le cas d’un athlète ou d’un culturiste — autrement dit, d’une personne qui vit de son corps ou de ses performances physiques— qui, en l’espèce, utilisera un plan alimentaire pour se préparer à l’entraînement et/ou à une compétition.

Dans pareils cas, un plan alimentaire pourrait ressembler à quelque chose comme ceci :

 

aperc%cc%a7u-dun-plan-alimentaire-1-bodyssime-com

Aperçu d’un plan alimentaire

 

Dans ces cas de figure-ci, suivre temporairement un plan alimentaire peut s’avérer judicieux, voire même nécessaire.

 

 

Mais la plupart d’entre nous n’avons pas besoin d’un tel degré de précision !

 

La plupart d’entre nous avons juste besoin d’apprendre à faire de meilleurs choix alimentaires, pas à nous trimballer H24 avec une balance pour peser tout ce que l’on mange, une cuisine portable en bandoulière car ce que l’on mange n’existe quasiment nulle autre part que dans notre plan alimentaire !

La plupart d’entre nous n’avons pas besoin — et, de fait, ne souhaitons même pas — savoir que nous devons manger 144 grammes de protéines par jour, ou 18 mg de fer, mais où, quand et comment concrètement le faire (et, de préférence, avec un maximum de variétés) !

La plupart d’entre nous n’avons pas besoin de nous encombrer de ce genre de « détails » car nous ne maîtrisons même pas les « principes de base » du bien manger (en même temps, nous ne sommes pas formés pour). Nous n’avons d’ailleurs parfois même pas conscience que nous mangeons mal !

Et cela sans compter que nous avons une vie à mener, des enfants à éduquer, des parents à occuper, un travail à accomplir, des amitiés à cultiver, … en fait, nous souhaiterions simplement perdre quelques kilos en trop ou prendre quelques kilos de muscles en plus pour :

 

 

cuillere-a-soupe-heureuse-bodyssime-com1. Nous sentir mieux dans notre peau,

2. Avoir moins mal aux genoux, aux coudes ou au dos,

3. Jouir d’une meilleure santé, à la fois physique et mentale,

4. … et pourquoi pas, être un peu plus performant, …

 

 

en somme, nous souhaitons surtout jouir d’une meilleure qualité de

vie en faisant de notre corps un allié et non une entrave à notre bonheur !

 

 

image-a-la-une-bds-la-nutrition-du-bonheur

 

Nous ne souhaitons ni devenir culturiste professionnel, ni passer un BTS en diététique, et encore moins devenir expert en micro-nutrition !

 

++++

 

Si vous vous retrouvez dans cette description — ce qui, je pense, devrait être le cas de huit sur dix d’entre vous — alors sachez que vous n’avez pas besoin de plan alimentaire.

 

 

 

Ce dont vous avez besoin en revanche, c’est d’une approche

transformationnelle dont le but va être, comme son nom l’indique,

de vous aider à transformer vos habitudes alimentaires — et peut-être

même de vie — petit-à-petit !

 

 

 

Pour ce faire, vous devez commencer par prendre conscience de ce que vous mangez déjà et voir comment vous pourriez faire en sorte de l’améliorer un petit peu — pas le bouleverser radicalement, mais l’améliorer un petit peu, pas à pas, une étape à la fois.

Comme j’aime le dire à mes clients, vous devez apprendre à passer des habitudes alimentaires A aux habitudes alimentaires B, puis C, etc. et non vouloir passer directement aux habitudes alimentaires Z sous peine de quoi vous risquez de tout rater !

 

 

Et c’est précisément ceci que je vais vous proposer d’apprendre à faire dans ce second volet :

 

 

transformez-vos-habitudes-alimentaires-en-4-etapes

 

 

_____________________________________________________________________________________________________________

Pour un accès complet aux références de cet l'article, cliquez ici.

 

Cet article se base sur le travail et l’approche de Precision Nutrition que vous pouvez retrouver ici : meal plans usually suck

 

Les autres références :

 

10 raisons de NE PLUS compter vos calories au gramme près ! (1). Disponible à : < http://www.bodyssime.com/10-bonnes-raisons-de-ne-plus-compter-vos-calories-au-gramme-pres-1/

10 raisons de NE PLUS compter vos calories au gramme près ! (2). Disponible à : < http://www.bodyssime.com/10-raisons-de-ne-plus-compter-vos-calories-au-gramme-pres-2/ >

La Nutrition du Bonheur [Infographie]. Disponible à < http://www.bodyssime.com/la-nutrition-du-bonheur-infographie/ >

 

 

 

Partagez sur :
Contactez-nous par e-mail !
Suivez mon actu sur FB !
Suivez-moi sur twitter !
Découvrez mes vidéos sur Youtube !
Découvrez mes vidéos sur Youtube !
Découvrez mes photos sur Instagram !
Contactez-nous par e-mail !
Suivez mon actu sur FB !
Suivez-moi sur twitter !
Découvrez mes vidéos sur Youtube !
Découvrez mes vidéos sur Youtube !
Découvrez mes photos sur Instagram !